www.athle.fr
Accueil
compétition - santé - loisirs - marche nordique - running
Actualités
Victor VIAL nous a quitté
Commentez cette actualité(1)
30 Mai 2015 - Comité Directeur
Hommage à Victor

Hier, j’ai appris la triste nouvelle concernant le décès de Victor Vial. Je ne le connaissais pas personnellement. Je l’avais entraperçu il y a 3 ans aux Interclubs, lorsque le club de Nice était avec nous pour tenter de se maintenir dans le groupe Elite matchant dans l’antre du Stade Henri Lux. Dans cette compétition, je crois qu’il y avait devant lui tout ce à quoi il tenait dans le monde de l’athlétisme. Ses enfants dont Stéphane et Manu, tous 2 issus de l’école stéphanoise Rouge et Blanche, et bien évidemment son club de cœur le Coquelicot avec le bon vieux Stade Henri Lux, qu’il a si souvent foulé.

Ce soir-là, j’avais retrouvé les 2 frères Vial dans un bar pour parler d’athlétisme, du club. Je peux vous le dire : Victor vivait en eux. Lui, le professeur d’EPS, formateur, éducateur, quel plus bel hommage que de voir ses enfants reprendre son flambeau dans l’entrainement, défendre l’athlétisme et finalement continuer à faire perdurer les valeurs qui l’ont sans cesse habité.

Oui, on peut parler de grand homme, car hier, quand nous en avons brièvement parlé avec Franck et Dominique, eux qui l’ont vraiment connu, j’ai senti une tristesse immense. Comme pour chacun de nous, les rencontres émaillent notre vie, mais certaines vous marquent plus que d’autres et vous laissent une trace indélébile. Victor assurément était de ceux-là, cela je peux vous l’assurer. En veut pour preuve, ce souvenir qui remonte à mémoire : quand j’étais encore au collège, alors même que je ne faisais pas d’athlétisme et que je venais à l’UNSS pendant la période estivale faire des compétitions avec mes copains, je me souviens que tous les élèves chuchotaient son nom, ouvraient grand leurs yeux quand sa voix s’élevait, même ceux qui ne pratiquaient pas d’athlétisme. Il semblait avoir une aura qui forçait au respect, presque à l’admiration les jeunes pousses. 20 ans après, je ressens encore ce sentiment de crainte et d’affection que tout un chacun ressentait en sa présence. Il est de ces gens que vous avez envie de suivre peut-être même de copier.

Oui, il fut une des figures de proue du Coquelicot. Les athlètes qu’il a réussi à sortir sont si nombreux que nous risquerions d’en omettre beaucoup : ces 3 fils qui ont débuté avec lui, Olivia Abderrahmane, Latifa Maanane, Thérèse Macquart… Bref, que des noms, qui ont fait la renommée du club ! Mais au-delà de toute l’épopée à laquelle il a participé et même grandement contribué à créer, ce que je retiens ce sont ces visages ou plutôt ces regards hier de Dominique et de Franck, ceux que j’avais perçus avec ces 2 fils dans le bar il y a 3 ans : un respect immense, une affection indéfinissable. La valeur d’un homme ne dépend pas des titres qu’il a obtenus, des performances… Avec le temps, même cela s’oublie. Par contre, la relation, l’humanité qu’il dégage, elle ne s’efface jamais. Les émotions, les discours, les regards longs sur une piste, où  même sans mots, des millions de choses se passent, une connexion s’établit, voilà ce qui constitue l’essence de chacun de nous, ce pour quoi nous vivons.

Victor était un homme d’une grande humanité à n’en pas douter.

Victor était un véritable éducateur au sens plein du terme, une tornade qui emportait tout sur son passage, un passionné qui a vécu à la vie à la mort l’athlétisme.

Alors certes, je ne suis peut-être pas le mieux placé pour parler de lui, peut-être même mes mots ont moins de portée que ceux qui l’ont vraiment côtoyé, mais quand Frank et Dominique m’en ont parlé ou plutôt quand leurs yeux m’en ont parlé, j’ai ressenti une immense peine et je me suis dit : « on lui doit bien ça ». J’ai alors voulu écrire ces quelques mots pour vous dire que comme moi le Coquelicot est en deuil, que nous pensons à ses 3 enfants, à sa femme, à ses petits-enfants et au reste de sa famille. Je veux leur dire que nous allons essayer de maintenir le flambeau et tenter de continuer le chemin qu’il a creusé.

Repose en paix l’Ami.

Damien OLIVERAS
Directeur Sportif

 


les Réactions (1)
CHRISTOPHE LEFEBRES - 01/06 (18h43)
Toutes mes condoléances à toute sa famille, courage à eux. Combien de personnes l'ont eu comme papa dans l'Athlé ? Quel Exemple, quel Homme, merci pour Tout Victor. A nous d'essayer de transmettre ses Valeurs. Adieu Victor....
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
13/05 >
07/05 >
29/04 >
16/04 >
04/04 >
25/03 >
14/03 >
12/03 >
03/03 >
25/02 >
21/02 >
19/02 >
12/02 >
07/02 >
05/02 >
02/02 >
01/02 >
31/01 >
29/01 >
21/01 >
SITE CENTENAIRE

Les Espaces
BANDEAU DEFILANT



LA BOUTIQUE
DU COQUELICOT
 


Tenues officielles
Boutique Junior
Boutique Athlé
Boutique Sainté-Loisir

                                                                   
ALBUMS
PHOTOS
                                                                   


PRESSE
                                                                   


STATS CONNEXION